Les 7 choses à ne pas faire sur un bateau de croisière

Partagez cet article

Toutes vos valises sont prêtes, vos passeports en poches, le moment est venu pour vous de vivre des vacances de rêve en croisière… à moins que vous ne soyez débarqués soudainement pour avoir commis une faute grave à bord du navire ! Mais soyez certains, que cela ne vous arrivera jamais, car après avoir lu cet article, vous aurez appris les 7 choses à ne pas faire sur un bateau de croisière si vous ne voulez pas écourter vos vacances !

1. Se battre ou injurier d’autres personnes à bord

interdit de se battre sur un bateau

Il est interdit de se battre, de frapper, d’avoir un comportement indiscipliné ou d’utiliser un langage grossier envers tous les membres d’équipage du navire ainsi que vers tous les autres passagers. Ne croyez pas que c’est une chose rare, malheureusement ce type de comportements peut parfois exister à l’occasion de soirées un peu trop arrosées. La violence physique ou verbale à bord des bateaux de croisière vous garantit une seule chose : être débarqué au prochain port d’escale. Les compagnies de croisière ne tolèrent aucun comportement déplacé de ce type, et ne s’intéresseront pas de savoir qui a raison et qui a tort. Donc à bon entendeur… restez zen et détendus pendant vos vacances.

2. Usurper l’identité d’un membre d’équipage

interdit d'usurper l'identité d'un membre d'équipage

Si vous pensez que votre croisière est l’endroit idéal pour endosser le rôle du barman, du surveillant de piscine ou pire du capitaine pour faire rigoler vos amis, vous vous trompez… Les membres d’équipage sont là pour assurer votre sécurité et votre confort, vous ne devez pas vous faire passer pour eux, sous peine de voir vos vacances écourtées. Sachez qu’il y a de nombreuses caméras de surveillance à bord des navires de croisière, vous finiriez donc par vous faire rattraper par la patrouille si vous étiez amenés à emprunter l’uniforme ou le badge d’un des membres du personnel de bord.

3. Importuner le capitaine du navire

interdit d'importuner le capitaine

Là encore, cela peut paraître évident mais si vous êtes amenés à mettre le capitaine en colère ou être violent avec son équipage ou son personnel, celui est susceptible de prendre la décision de faire terminer votre croisière sur-le-champ ! À bord d’un navire, le capitaine est l’autorité suprême, personne n’est au-dessus de lui hiérarchiquement et il a parfaitement le droit de vous exclure de son lieu de commandement, c’est-à-dire du bateau tout entier.

4. Déclencher une fausse alerte à bord

interdit de déclencher une fausse alerte

Les navires de croisière sont comme des villages flottants. Les membres d’équipage suivent des exercices de simulation toute l’année pour assurer au mieux votre sécurité le jour où il y aura vraiment besoin de faire face à une situation délicate. Il est donc évident que déclencher une fausse alarme comme : crier « un homme à la mer », annoncer qu’il y a un incendie ou encore déclencher une alerte à la bombe, sera passible de poursuites judiciaires par la compagnie.

5. Ignorer l’exercice de sécurité

interdit d'ignorer l'exercice de sécurité

D’un aveu entre vous et nous, nous n’avons jamais vu aucun passager se faire débarquer car il n’a pas réalisé l’exercice de sécurité. En revanche, nous ne pouvons que vous conseiller de suivre attentivement les consignes d’évacuation lors de la simulation, surtout s’il s’agit de votre première croisière. Vous vous sentirez rassurés de voir que les membres d’équipage sont rodés à ce type d’exercice et sont omniprésents pour assurer votre sécurité tout au long de votre voyage. Comme chaque lieu nouveau où l’on se rend et où l’on est amené à passer du temps en compagnie d’autres personnes, il est important de connaître les règles. Les consignes de sécurité sont dispensées dans toutes les langues notamment le français, donc aucune excuse pour ne pas vous y rendre. Surtout que votre présence sera notée ou non grâce à votre carte de cabine. Si vous loupez la première session, vous serez rappelez à l’ordre pour la seconde…

6. Refuser les contrôles de sécurité

interdit de refuser les contrôles de sécurité

Comme aux aéroports, les contrôles de sécurité sont légion pour embarquer à bord d’un navire de croisière. Si vous refusez de vous y soumettre le jour de l’embarquement ou bien même lors de votre retour d’escale, vous ne pourrez pas remonter à bord du navire. Les agents de sécurité ne pouvant pas contrôler si vous souhaitez importer des objets illicites au sein du bateau, ils vous demanderont tout simplement de rester à terre.

7. Voler quelque chose à bord

interdiction de voler à bord

Le vol reste à bord d’un bateau de croisière comme sur terre un acte passible de poursuites. Comme déjà dit auparavant, tous les navires sont équipés de caméras de vidéosurveillance. Les membres de la sécurité n’auront donc aucun mal à prouver votre larcin, vous vous retrouverez donc dans une position très inconfortable, lorsque vous devrez justifier votre acte.

Bien sûr, toutes ces règles sont avant tout du bon sens et les exemples de passagers débarqués pour des faits similaires sont très rares. Les croisiéristes à bord sont en vacances pour se détendre et avec un état d’esprit positif. Un seul conseil, profitez au mieux de votre séjour à bord et soyez sages… mais pas trop quand même !

Retrouvez nos croisières de dernière minute ici

Partagez cet article